Sélectionner une page

Entreprendre

        Dynamiser le territoire

Durant des siècles, la Vallée de Saint-Amarin a pu s’appuyer sur ses atouts physiques  pour favoriser le développement économique de son territoire. Aujourd’hui, elle est à la croisée des chemins entre tradition et modernité, entre savoir-faire et innovation.

> Une forte tradition industrielle

Dès le 15e siècle, la vallée fut l’objet d’installations artisanales minières et métallurgiques ainsi que d’ateliers textiles. Ce territoire est une voie de passage entre l’Alsace et la Lorraine et plus généralement, un axe historique de transit entre l’actuel Bénélux et le sud de la région Rhénane.

Outre les voies de communication, c’est la convergence de plusieurs facteurs favorables qui a contribué à l’implantation et au développement des activités industrielles:

• les matières premières et ressources naturelles,
• une main d’œuvre disponible,
• des entrepreneurs (notamment venus de Suisse),
• la force motrice de la Thur.

L’industrie, et notamment le textile, s’est fortement développée à partir du 17e siècle. Cette activité a fait vivre le territoire et l’a structuré de manière marquante.

Parmi les industries les plus marquantes, nous pouvons citer la Manufacture d’Impression textile de Wesserling, élevée au rang de Manufacture Royale et fut reconnue au niveau mondial avec 5 000 employés vers 1900 et de très beaux produits d’impression textiles. La filature de Laine Peignée de Malmerspach, reprise par les Frères Schlumpf à l’entre deux guerres, fut aussi un site emblématique.

Aujourd’hui, et même avec le déclin des industries traditionnelles et du textile en particulier, la Vallée de Saint-Amarin reste une « terre d’industrie ». En effet, quelques grandes entreprises ont su perdurer (GPV, HYDRA, Velcorex Since 1828…) et l’industrie représente encore plus de 25% des emplois.

visuel vallé de saint amarin au 17e s.> L’action économique menée par la collectivité

La Vallée de Saint-Amarin est un territoire en mutation et en reconversion. Le déclin des industries traditionnelles, et notamment le textile, a eu un impact fort en matière d’emploi mais également par la multiplication des friches industrielles.
La Communauté de communes est donc confrontée a une double problématique de mutation de l’économie (en lien avec la crise des industries traditionnelles) et d’aménagement du territoire (traiter les friches).

>L’action publique se décline autour de deux axes :

• Le maintien des activités historiques : notamment avec un soutien aux entreprises industrielles lorsqu’elles connaissent des difficultés (encore récemment avec HYDRA et Velcorex).

• L’accueil d’entreprises, avec la création d’hôtels d’entreprises dans des anciennes friches. En 2016, le territoire comptait 129 entreprises de plus qu’en 2009 (source INSEE) soit une augmentation de 25% du nombre d’entreprises. Notre tissu d’entreprises est important pour un territoire rural, notamment dans l’artisanat, et valide la politique d’accueil qui est menée depuis une quinzaine d’année.

Les grands sites de production avec plusieurs centaines de salariés ne s’implantent plus dans des territoires ruraux comme le nôtre. Notre développement économique se base désormais sur les TPE/PME et sur la diversité des domaines d’activité.

> Notre ambition est de maintenir et développer les conditions d’attractivité du territoire

• en proposant des locaux attractifs et adaptés.

• en facilitant les installations et en accompagnant les porteurs de projets.
• en jouant les atouts et spécificités du territoire (circuits courts, les filières, les domaines de compétences historiques, le cadre de vie, le développement durable…).
• en améliorant l’environnement de l’entreprise (accueil de population, infrastructures de transport, services à la personne et aux entreprises, enseignement et formation…).

Plus d’une centaine d’entreprises sont locataires de la Communauté de communes.

 

 

Accueil » Entreprendre

Dynamiser le territoire

Durant des siècles, la Vallée de Saint-Amarin a pu s’appuyer sur ses atouts physiques  pour favoriser le développement économique de son territoire. Aujourd’hui, elle est à la croisée des chemins entre tradition et modernité, entre savoir-faire et innovation.

> Une forte tradition industrielle

Dès le 15e siècle, la vallée fut l’objet d’installations artisanales minières et métallurgiques ainsi que d’ateliers textiles. Ce territoire est une voie de passage entre l’Alsace et la Lorraine et plus généralement, un axe historique de transit entre l’actuel Bénélux et le sud de la région Rhénane.

Outre les voies de communication, c’est la convergence de plusieurs facteurs favorables qui a contribué à l’implantation et au développement des activités industrielles:

• les matières premières et ressources naturelles,
• une main d’œuvre disponible,
• des entrepreneurs (notamment venus de Suisse),
• la force motrice de la Thur.

L’industrie, et notamment le textile, s’est fortement développée à partir du 17e siècle. Cette activité a fait vivre le territoire et l’a structuré de manière marquante.

Parmi les industries les plus marquantes, nous pouvons citer la Manufacture d’Impression textile de Wesserling, élevée au rang de Manufacture Royale et fut reconnue au niveau mondial avec 5 000 employés vers 1900 et de très beaux produits d’impression textiles. La filature de Laine Peignée de Malmerspach, reprise par les Frères Schlumpf à l’entre deux guerres, fut aussi un site emblématique.

Aujourd’hui, et même avec le déclin des industries traditionnelles et du textile en particulier, la Vallée de Saint-Amarin reste une « terre d’industrie ». En effet, quelques grandes entreprises ont su perdurer (GPV, HYDRA, Velcorex Since 1828…) et l’industrie représente encore plus de 25% des emplois.

visuel vallé de saint amarin au 17e s.> L’action économique menée par la collectivité

La Vallée de Saint-Amarin est un territoire en mutation et en reconversion. Le déclin des industries traditionnelles, et notamment le textile, a eu un impact fort en matière d’emploi mais également par la multiplication des friches industrielles.
La Communauté de communes est donc confrontée a une double problématique de mutation de l’économie (en lien avec la crise des industries traditionnelles) et d’aménagement du territoire (traiter les friches).

>L’action publique se décline autour de deux axes :

• Le maintien des activités historiques : notamment avec un soutien aux entreprises industrielles lorsqu’elles connaissent des difficultés (encore récemment avec HYDRA et Velcorex).

• L’accueil d’entreprises, avec la création d’hôtels d’entreprises dans des anciennes friches. En 2016, le territoire comptait 129 entreprises de plus qu’en 2009 (source INSEE) soit une augmentation de 25% du nombre d’entreprises. Notre tissu d’entreprises est important pour un territoire rural, notamment dans l’artisanat, et valide la politique d’accueil qui est menée depuis une quinzaine d’année.

Les grands sites de production avec plusieurs centaines de salariés ne s’implantent plus dans des territoires ruraux comme le nôtre. Notre développement économique se base désormais sur les TPE/PME et sur la diversité des domaines d’activité.

> Notre ambition est de maintenir et développer les conditions d’attractivité du territoire

• en proposant des locaux attractifs et adaptés.

• en facilitant les installations et en accompagnant les porteurs de projets.
• en jouant les atouts et spécificités du territoire (circuits courts, les filières, les domaines de compétences historiques, le cadre de vie, le développement durable…).
• en améliorant l’environnement de l’entreprise (accueil de population, infrastructures de transport, services à la personne et aux entreprises, enseignement et formation…).

Plus d’une centaine d’entreprises sont locataires de la Communauté de communes.

 

Accueil » Entreprendre

Entreprendre

logo vallée de saint-amarin

Nous contacter

70 rue Charles de Gaulle
68550 SAINT-AMARIN
Tél 03 89 82 60 01

On vous accueille

Du lundi au jeudi de
8h à 12h et de 14h à 18h.
le vendredi fermé au public

Restons connectés

ante. porta. et, vel, massa Aenean leo dapibus adipiscing commodo